Dématérialisation des factures : les enjeux environnementaux

Publié le : 18 mai 20224 mins de lecture

Les problèmes environnementaux figurent parmi les enjeux majeurs de ce siècle. Il faut savoir qu’ils doivent être pris en compte dans tous les secteurs d’activité. De ce fait, ils sont intégrés dans le fonctionnement de chaque entreprise de différentes manières. Parmi elles, il y a la dématérialisation des factures.

La dématérialisation des factures : c’est quoi ?

Pour faire simple, la dématérialisation des factures consiste à réduire l’impact environnemental en utilisant que des factures électroniques au lieu d’un support papier. Bien évidemment, cela peut s’appliquer aussi bien pour les factures sortantes et entrantes. Toutefois, il est important de préciser que les factures électroniques émises à travers la dématérialisation doivent respecter certaines règles et exigences imposées par la loi à travers la réglementation fiscale. Il faut savoir que la dématérialisation des factures est différente de la dématérialisation fiscale simple qui est le fait d’envoyer une facture via un simple mail. Vous devez comprendre que cette dernière n’est pas conforme aux règlements fiscaux français et ne peut aucunement remplacer la version sur papier. Par conséquent, la facture sera toujours archivée sous cette forme, et non sous forme électronique. Par contre, la dématérialisation des factures permet d’envoyer les factures en monde EDI ou en PDF avec une signature électronique. Ces deux méthodes permettent de s’affranchir entièrement d’une facture papier.

Les avantages environnementaux de la dématérialisation des factures

Il faut croire que plus de 70 % des factures émises dans le monde sont encore sous format papier. Naturellement, cela représente énormément d’arbre, d’émissions de dioxyde de carbone, d’énergie et d’eau. Vous devez comprendre que l’empreinte environnementale de la fabrication de facture est peu connue dans le monde. Or, plus de 10 % des arbres qui sont détruits sur la planète deviennent tous des papiers qui sont destinés à fabriquer des factures. Sur le plan énergétique, la quantité d’énergie nécessaire pour transformer ces arbres est identique à une consommation annuelle de vingt millions de foyers.

Ce qu’en disent les chiffres

Si vous souhaitez avoir des données chiffrées sur l’impact de la facturation traditionnelle sur l’environnement, vous pouvez vous rendre sur des sites internet spécialisés dans ce domaine. Toutefois, vous pouvez retenir qu’une entreprise qui réceptionne environ vingt mille factures par an réceptionne ainsi l’équivalent de quatre-vingt-seize arbres. Pour la transformation de ces derniers, plus de trois-cents tonnes d’eau seront nécessaires et plus de vingt-quatre tonnes de dioxyde de carbone seront émises. En effet, des études scientifiques ont confirmé qu’il y a une réduction nette de 36 % des émissions de gaz nocif grâce à la dématérialisation des factures.

Plan du site